Au gré de nos pérégrinations estivales, nous avons rencontré beaucoup de gens heureux, des familles qui se retrouvent, des amis éloignés qui se déplacent pour l’occasion et des amoureux qui donnent le sourire à tous ceux qui les regardent.

Il y des moments pleins d’humour, quand un enfant échange son livret de messe contre un Picsou magazine sans se soucier du qu’en-dira-t-on…

Il y a des moments forts, l’instant où deux frères, en froid depuis des années, fondent dans les bras l’un de l’autre sous les yeux médusés et brillants de larmes de leur petite soeur qui se marie…

Il y a des moments sublimes, lorsque la mariée a oublié ses notes à lire pendant le moment solennel d’échanges des consentements; elle laisse échapper dans un éclat de rire nerveux: « ce qui est sûr, c’est que je t’aime et OUI je veux être ta femme, même si je devais te le dire d’une manière différente!!! »

Il y a des moments surprenants, quand l’ enfant d’honneur sur qui repose l’immense charge d’apporter les alliances à l’autel, se met à courir vers la sortie de l’église, la précieuse boîte en main. Ramené enfin vers les mariés, il cache la boîte derrière son dos et dit au prêtre du haut de ses deux ans et demi :  » d’abord tu donnes un bonbon! »…

Il y a des moments émouvants : quand les jeunes mariés, en sortant de la mairie et avant de courir à l’église, prennent le temps de s’arrêter chez le grand-père, bien trop fatigué pour quitter la fraîcheur de son salon. Loin de l’effervescence des festivités, ils l’embrassent tous les deux dans la pénombre de cette petite pièce où l’on sent bien que le grand-père a ses habitudes. Juste en face de son fauteuil, accrochée au mur, une photographie d’une belle journée d’été, 60ans plus tôt, le jour où lui aussi, a dit oui…

Nos étés sont laborieux, certes, mais ils nous permettent de vivre tant de belles émotions que cela vaut bien toutes les vacances du monde!

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)