Julie_Camille_blogLe temps nous a manqué cette année pour vous raconter toutes nos belles rencontres…

Dans ce blog, nous souhaiterions vous parler de chacun, vous dire combien les journées sont remplies d’émotions vraies… Mais le travail de post-production ne nous laisse aucun répit…

Les week-ends, nous courrons partout à travers l’Alsace, la France et même l’Europe pour rejoindre nos mariés.
A chaque fois, des familles se retrouvent et des histoires de vies dessinent la grande histoire du couple.
Parfois, des blessures anciennes guérissent sous nos yeux.
Parfois, des histoires d’amour surgissent.
Et les enfants présents garderont à jamais l’idée que cette journée sera aussi, un jour, la plus belle de leur vie.
Et toujours, toujours il y a ce quelque chose d’indéfinissable qui fait qu’une célébration de mariage n’est pas une fête comme les autres : le couple a franchit une étape en se disant oui pour la vie entière et en prenant à témoin tous ceux qu’ils aiment.

Ce quelque chose que nous souhaitons traduire en images…
Ce quelque chose que certains définissent comme « le bonheur »

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Depuis l’ouverture de notre atelier en 1999, nous avons rencontrés des milliers de couples.

Parfois, tous deux se connaissent depuis longtemps, parfois depuis quelques mois seulement.
Parfois, ils ne parlent pas la même langue et communiquent seulement grâce à quelques mots communs.
Parfois, ils ont 10 ou 20 ans d’écart d’âge.
Parfois, ils ont déjà connu sept vies et commencent la huitième avec la même conviction que la première.
Parfois, ils sont homme et femme, parfois ils sont deux hommes ou deux femmes.

Nous partageons avec eux un bonheur simple et vrai : celui d’être Deux.

Pourquoi se compliquer la vie ou se prendre trop au sérieux lorsque l’on parle des gens qui s’aiment?

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Voici les trois photographies associées qui ont remporté l’Objectif de Bronze lors des dernières rencontres du Groupement National des Photographes Professionnels, à Tours les 7 et 8 Avril derniers.

Il s’agissait de proposer trois images ayant un lien entre elles.

Nous avons choisi de présenter cette belle « histoire de bouches » pour ce concours organisé tous les deux ans.
La sélection s’est faite parmi nos portraits de mariages estivaux.

Alors voici, grâce à nos amoureux, des bouches pleines de gourmandes promesses : d’abord, l’une des plus célèbres bouches de l’Histoire de la photographie qui brille par son absence.
Puis la plus exubérante, celle d’une pulpeuse campagne de publicité.
Et enfin, celle qui pourrait calmer les « feux de l’amour », juste au cas où ils déclencheraient un incendie !

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Nous serons de retour le 12 novembre… A très vite !

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Au gré de nos pérégrinations estivales, nous avons rencontré beaucoup de gens heureux, des familles qui se retrouvent, des amis éloignés qui se déplacent pour l’occasion et des amoureux qui donnent le sourire à tous ceux qui les regardent.

Il y des moments pleins d’humour, quand un enfant échange son livret de messe contre un Picsou magazine sans se soucier du qu’en-dira-t-on…

Il y a des moments forts, l’instant où deux frères, en froid depuis des années, fondent dans les bras l’un de l’autre sous les yeux médusés et brillants de larmes de leur petite soeur qui se marie…

Il y a des moments sublimes, lorsque la mariée a oublié ses notes à lire pendant le moment solennel d’échanges des consentements; elle laisse échapper dans un éclat de rire nerveux: « ce qui est sûr, c’est que je t’aime et OUI je veux être ta femme, même si je devais te le dire d’une manière différente!!! »

Il y a des moments surprenants, quand l’ enfant d’honneur sur qui repose l’immense charge d’apporter les alliances à l’autel, se met à courir vers la sortie de l’église, la précieuse boîte en main. Ramené enfin vers les mariés, il cache la boîte derrière son dos et dit au prêtre du haut de ses deux ans et demi :  » d’abord tu donnes un bonbon! »…

Il y a des moments émouvants : quand les jeunes mariés, en sortant de la mairie et avant de courir à l’église, prennent le temps de s’arrêter chez le grand-père, bien trop fatigué pour quitter la fraîcheur de son salon. Loin de l’effervescence des festivités, ils l’embrassent tous les deux dans la pénombre de cette petite pièce où l’on sent bien que le grand-père a ses habitudes. Juste en face de son fauteuil, accrochée au mur, une photographie d’une belle journée d’été, 60ans plus tôt, le jour où lui aussi, a dit oui…

Nos étés sont laborieux, certes, mais ils nous permettent de vivre tant de belles émotions que cela vaut bien toutes les vacances du monde!

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Les enfants ne grandissent qu’une fois.

En tant que photographes, nous n’avons pas le droit de passer à côté de cette chance qui nous est donnée de ne jamais oublier leur univers, de pérenniser leurs mimiques, leurs expressions, leurs interrogations, leurs étonnements, leur innocence aux différentes étapes de l’enfance.

En tant que photographes, nous n’avons pas le droit de trahir leur personnalité naissante. Notre regard doit être à la fois juste, aiguisé et toujours surpris.

En tant que photographes, nous devons leur offrir l’espace d’être eux-mêmes et tenter d’entrevoir leur imaginaire encore indemne, vierge de toutes les barrières que les adultes s’imposent.

Ces derniers temps, nous avons photographié des enfants de huit à dix ans, à l’occasion de leur Première Communion.
Nous leur offrons l’espace pour exprimer leur beauté intérieure, encore si fragile, si pure, si délicate.
Lors de la découverte du portefolio, les Mamans ont souvent les yeux mouillés et les Papas poussent de longs soupirs…
Cette étape de l’enfance est particulière car on entrevoit déjà de petits adultes en devenir.

Sachez-le chers parents, vous n’êtes pas les seuls: derrière nos objectifs, nous sommes les premiers à avoir la gorge serrée devant vos enfants.

Pour les nôtres, un peu plus jeunes encore, ces moments de vie arriveront bien trop vite aussi. Les enfants ne grandissent qu’une fois et nous avons la chance inouïe de pouvoir retranscrire certains de ces moments de grâce.

 

Julien(s) et Lydie sur Facebook

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)




A chaque fois que nous prenons le temps de faire une séance photo de nos propres enfants, nous nous apercevons à quel point ils ont changé.
A la vitesse où défile le quotidien, nous sommes les premiers à oublier de prendre le temps de faire une pause : observer leurs éclats de rire, leur espièglerie, l’assurance qu’ils ont prise dans leur gestuelle, dans la maitrise de leurs mimiques et de leur apparence.
Voici Justin et Hippolyte, 5 ans et 7 ans, le coeur de l’enfance !
Souvenez-vous de ce moment où rien n’est compliqué, où l’on se laisse vivre, sans aucune conscience du temps qui passe.

Quel bonheur cette innocence !
 

www.julienetlydie.com

Envoyer à un(e) ami(e)

Julien(s) et Lydie sur Facebook